mardi 16 février 2010

Du vieux dans Toul

Rue Sonaire, petite rue étroite et tordue, assez misérable bien que reliant sur une très courte distance la belle rue du Général Gengoult à la plutôt sympathique petite place du Couarail, située au pied de la collégiale Saint Gengoult. (Amusante homonymie entre un général et le Saint patron des maris trompés !).
Études Touloises n°131 y relate une légende de dragon qui n'a rien a envier à la légende du Graoully messin, sauf qu'à Toul, la bestiole fut vaincue par une sainte.


Rue du Murot, refaite à fond cet été… quelques maisons y sont en cours de rénovation.





Rue de la petite Boucherie, sur les cartes postales du début du XXème, elle apparait comme une rue commerçante et animée. Déserte et peu fréquentable maintenant, cette voie assez emblématique des quartiers médiévaux n'arrive pas à se faire une réputation honorable.




Ce qui est étonnant, c'est qu'il y a toujours des maisons en travaux dans ces vieilles rues, sans qu'en fin de compte, elles ne reprennent réellement vie et c'est bien dommage car c'est l'âme de Toul ! C'était la partie laïque de la cité épiscopale séparée de la partie religieuse plus riche par la rue Michâtel.

Les problèmes d'insécurité qui y règnent, principalement de nuit ne sont pas fait pour arranger les choses !
(clichés février 2010 et août 2009))

2 commentaires:

  1. Elle est très belle la photo de la petite fenêtre à la bâche déchirée!

    RépondreSupprimer
  2. Merci... (au petit rayon de soleil !)
    ;)

    RépondreSupprimer

Dis-moi voir ?