mercredi 23 mai 2018

Hyponomeute du fusain (Yponomeuta evonymella)

Ces chenilles envahissent et dévorent tous les fusains. Elles sont particulièrement nombreuses cette année et leur invasion est spectaculaire.



mardi 22 mai 2018

Au bord de l'eau

Morte de la Rochotte et étang, avec de vilaines photos… parce que ça bouge ou que  c'est trop loin !




dimanche 20 mai 2018

samedi 19 mai 2018

Saint-Dié : Tour de la Liberté

Étonnante structure, montée à Paris en 1989, achetée l'année suivant par la ville de Saint-Dié.
Elle comporte, perchées, deux salles de spectacles/conférences et un musée Braque (bijoux et quelques œuvres).
On peut y accéder par une rampe (quand elle n'est pas barrée !) et qui pourrait servir de piste de bobsleigh, un petit ascenseur ou des marches rouillées qui évoquent la montée dans un phare.
Tout en haut, un belvédère offre une belle vue sur la ville et les monts avoisinants.

Je ne me prononcerai pas sur son esthétique, mais on peut dire qu'elle ne passe pas inaperçue. Néanmoins, un p'tit coup de peinture ne serait pas superflu.





jeudi 17 mai 2018

Saint-Dié-des-Vosges : Monument à Jules Ferry

Jules Ferry est né à Saint-Dié le 5avril 1832. Le monument se situe rue Stanislas, près de l'hôtel de ville.
Sculpteur : Antonin Mercié (1845-1916)- Bronze des fonderies Denonvilliers - 1896





lundi 14 mai 2018

Papillons

Piéride du Lotier, ou de la moutarde (Leptidea sinapis) :


Petite violette (Boloria dia) :


Hachette (Aglia tau) :

dimanche 13 mai 2018

Jeanne d'Arc, héroïne du jour

Deux représentations très différentes de Jeanne, à Bouillonville et à Nancy.



(Grace à la Pucelle, je suis dispensée du chardon dominical)

samedi 12 mai 2018

Liverdun : et soudain, la Flie est apparue !

Prendre un chemin longeant la Moselle au départ du domaine des Eaux bleues… Après le pont ferroviaire, le chemin devient sentier, de plus en plus petit, étroit et cabossé. Il s'élève dans la forêt, jonché de feuilles mortes, dominant la Moselle : faudrait pas glisser, la perspective d'un plongeon dans la rivière ne me réjouit pas particulièrement !
Soudain, un obstacle : le sentier est fermé par une porte cadenassée,
Derrière cette porte en grillage, se dresse, aussi majestueux que mystérieux, le château de la Flie, tel "Le château de ma mère" de Pagnol.
Impossible d'aller plus loin, il faut faire demi-tour.


Quelques compagnons de "route" : ces splendides Méloe (Meloe violaceus)


jeudi 10 mai 2018