jeudi 22 août 2019

Commercy : un château et une expo

On y voit des objets de matières aussi diverses que la terre, le verre, le bronze, le bois, la laine, etc.
"Matières et Objets" est une très belle expo, à ne pas rater si on est dans le coin.
Jusqu'au 1er septembre, du mardi au dimanche, de 14h à 18h. Entrée libre

Présentation :

"Cet été, L'Association "Trait d'Union" et le Cerfav (Centre européen de recherches et de formation aux arts verriers de Vannes-le-Châtel) s’associent pour vous dévoiler une vitrine de la création contemporaine au sein des métiers d’art à travers une sélection d’objets, réalisés en pièces uniques ou en séries limitées. Les créateurs ont souhaité vous présenter leurs créations les plus récentes et les plus audacieuses. Ils dépoussièrent l’image des métiers d’art avec des créations originales et innovantes, reflets de la diversité, de la richesse de leurs savoir-faire et de la variété des matériaux qu’ils mettent en œuvre."







mardi 20 août 2019

lundi 19 août 2019

Metz grise et magenta



Le temple neuf derrière le Bougainvillier du jardin éphémère "reconquête végétal" de la place de la Comédie.

 La gare derrière une œuvre de Serge Wilczynski, dans le cadre de Constellation.

vendredi 16 août 2019

Sphinx du liseron

Des fois, mes enfants m'offrent des trucs kitsch… je me demande bien pourquoi !
Ainsi, à Noël, mon p'tit Lu m'a offert un gugus, genre mini épouvantail, fait en partie de jute et orné de spathes de maïs et de raphia. Ceci, pour les composants "naturels".
Il a trouvé logiquement sa place au printemps dans le carré d'aromates dédié à Lu, celui à la boule en mosaïque verte, au milieu d'un plant de tomates cerise, du persil, de la coriandre, et de l'oseille.
Bien sûr, le soleil a joué son rôle en décolorant ses composants, qui tendent de plus à prendre une teinte grisâtre.
Aujourd'hui, Ô surprise, sur la patte du gugus, il y avait un énorme papillon en plein sommeil. Il s'agit du Sphinx du liseron, Agrius convolvuli. Une chance que je l'aie remarqué.
Il s'est envolé dans la soirée, sans que je l'ai vu voler. Dommage, car vu sa taille, il doit être impressionnant.
Cette espèce méridionale, migrant depuis l'Afrique, apparait de façon septentrionale à la faveur d'épisodes caniculaires, mais n'a aucune chance de survivre à nos hiver. Les individus tardifs (août...) ne se reproduisant d'ailleurs pas sous nos climats.





mercredi 14 août 2019

Quelques bestioles…

Punaise : Carpocoris fuscispinus

Papillon : Écaille chinée Euplagia quadripunctaria

Libellule : Sympetrum sanguineum

mardi 13 août 2019

Chardon, lorrain, mais un peu sec

– Ici, Radio-Nancy. Les Lorrains parlent aux Lorrains ! Ceci est un chardon lorrain.
– Je répète : Ceci est un chardon lorrain

Chardon aux ânes (Onopordum acanthium) – "Ne toquès mi, je poins" ou "ne me touchez pas, je pique", en d'autres termes : "Qui s'y frotte s'y pique".




(Pour les graines, il y en aura pour tout le monde, mais ne tardez pas trop, sinon, rendez-vous l'année prochaine.)

lundi 12 août 2019

La Cardère sauvage

– Ici, Radio-Nancy. Les Lorrains parlent aux Lorrains ! Ceci n'est pas un chardon.
– Je répète : Ceci n'est pas un chardon.

Dipsacus fullonum 



Visitée ci-dessous par un bourdon - Bombus sp.


et là, par un Tabac d'Espagne - Argynnis paphia

dimanche 11 août 2019

Chardon "lorrain" - Qui s'y frotte s'y pique #545


Pontiffroy : Résidence Le Blason

 Joyau de l'architecture des années 70, cet immeuble marque l'entrée du Pontiffroy depuis le pont Saint-Georges. Architecte messin Jean-Louis Jolin (°1935-†2015). Le quartier, jugé insalubre, fut détruit sous l'impulsion de Raymond Mondon, maire à cette époque. Ses nombreux travaux d'urbanisme, ne faisant pas l'unanimité parmi les Messins, ont été très critiqués dès cette époque.
La place "Ronde", dédiée auparavant à Déroulède, s'appelle de nos jours place Mondon.

samedi 10 août 2019

Bouquiniste

Metz, rue des Jardins. Dommage, mais à cause des voitures stationnées le long du trottoir, je n'ai pas pu faire mieux.



vendredi 9 août 2019

Metz fortifiée

Jolie balade au bord d'un bras de la Moselle, puis de la Seille, entre le pont Saint-Georges et les Arènes, en passant par la porte des Allemands.
Chaque tour était entretenue par une corporation de métiers dont elle porte le nom.








Cet été, les murailles servent de cimaises à une belle exposition de photo de la talentueuse Margaux Gatti.


Évolution de la fortification au Moyen Âge dans une intéressante vidéo :


mercredi 7 août 2019

Thécla de l'Orme

Satyrium w-album, reconnaissable au W blanc sur le revers de ses ailes postérieures.