lundi 9 janvier 2012

Vaucouleurs : dans les pas de Jehanne

Non, nous n'avons pas croisé Sarko qui passait par la Lorraine avec ses gros sabots dondaine, ni entendu la Nadine chantonner (?) dans la plaine, mais nous avons profité de l'épais tapis - pas rouge - de copeaux blonds destinés à protéger les citadins sabots du président de la boue meusienne. Quant à la cité, elle a bénéficié de garde-fous tout neufs entre le château et la mairie.
Et la pauvre Jeanne a tant pleuré toutes les larmes de son corps que la Meuse a débordé.





La Porte de France

La chapelle castrale, d'un goût artistique douteux, date de 1923. Jehanne, aussi raide que le Christ de Rio, (admirez au passage la hardiesse de la comparaison !) domine au sommet de sa façade, brandissant son épée comme une croix.

Juste à côté, il y a un superbe tilleul :

Le gros tilleul

"De ce lieu où l'on domine, l'histoire elle-même plane et se répand à la ronde, comme l'ombre de ce tilleul séculaire.
Cet arbre couvre une légende bien naïve et bien charmante selon laquelle le cheval de Jehanne en aurait brouté quelques feuilles en février 1429. L'enthousiasme au départ de Jehanne avait été si unanime que la nature voulant s'y joindre elle-même, aurait doté soudain le tilleul d'un feuillage si vert, si tendre et si appétissant, que le cheval de Jehanne fut tenté d'y mordre.
Cet arbre vénérable, au tronc creusé par les siècles, fut classé monument historique le 28 octobre 1927."



Jeanne en statue équestre devant la mairie (ici aussi, elle tient son épée comme une croix) est entourée d'une chaine portée par des balustres à son effigie.





Deux vitraux opposés dans l'église Saint Laurent représentent l'un la Pucelle quittant Vaucouleurs (transept nord), on y reconnait la Porte de France ; l'autre, Jeanne à Rouen sur le bucher.


Un autre vitrail en façade représente un miracle qu'elle aurait accompli à Lagny-sur-Marne en 1430.

oOo

(Photos du 6 janvier 2012)

C'était ma petite participation au 6ème centenaire de la naissance de Jehanne. Vous n'êtes pas obligé de me donner votre suffrage en avril prochain !


5 commentaires:

  1. dans ces cas là, le commentaire d'accompagnement des photos a toujours tendance à déraper ...
    vous avez à peu près contenu le propos et les photos sont belles
    Pour ma part, je pense que Jehanne a pleuré de joie en voyant notre président et en écoutant Mme Morano

    bravo pour votre blog

    RépondreSupprimer
  2. M'sieur Momo10 janvier 2012 à 10:14

    Je pense que tu n'aurait pas entendu "chantonné" Morano, mais "gueuler", comme à son habitude ...

    RépondreSupprimer
  3. D'où mon point d'interrogation...

    RépondreSupprimer
  4. Superbe reportage ! Et j'adore les commentaires ! ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour la "légende" du tilleul . La seule "anecdote" que je connaissais c'est que c'est sous un tilleul que Jeanne avait entendu les voix. Mais l'histoire du cheval je ne savais pas. Ah, on n'a pas fini d'en entendre parler de Jeanne ... au moins jusqu'en mars. Amitié. Solange

    RépondreSupprimer

Dis-moi voir ?