mercredi 28 septembre 2011

Vignoble des Côtes de Toul-Entre Bruley et Lucey



Lucey ; au loin, les vignes l’Évêque, parce que les évêques de Toul, ils savaient parfaitement où étaient les meilleures terres, et surtout, les mieux exposées.



Depuis quelques années, il y a diverses tentatives pour bénéficier au mieux de l'ensoleillement et limiter les dégâts des gelées tardives. Les vignes les plus anciennes sont très courtes, elles sont de plus en plus remplacées au profit d'une taille plus haute et des rangées plus espacées.



Contrairement aux apparences, le Toulois ne produit pas de raisins secs !

Les vendanges sont terminées, le dernier cépage, le gamay, a été récolté très rapidement après le 25 septembre. Si les vendanges sont de plus en plus précoces (15 jours d'avance cette année par rapport à l'année dernière) quelques tentatives récentes de vendanges tardives obtiennent un vrai succès. Certes, c'est un produit un peu cher, mais conditionné en petite bouteille ; le vin blanc "vendanges tardives" est un délice !


Bruley, c'était la France et pas l'évêché !

1 commentaire:

  1. Trés jolis ces paysages de vignoble. A tu gouté le raisin ? A bientôt

    RépondreSupprimer

Dis-moi voir ?